Commission des valeurs mobilières de l'Ontario

La Commission des valeurs mobilières de l’Ontario (CVMO) est responsable de la réglementation des marchés financiers de l’Ontario.

La CVMO protège les investisseurs contre les pratiques déloyales, irrégulières ou frauduleuses, favorise des marchés financiers justes et efficaces et la confiance à l’égard de ces marchés et contribue à la stabilité du système financier et à la réduction du risque systémique. Plus précisément, la CVMO protège les investisseurs au moyen de l’élaboration et de l’application de règles régissant le secteur des valeurs mobilières en Ontario.

Le Bureau des investisseurs (www.bureaudesinvestisseurs.ca) est une direction de la CVMO responsable des activités de réglementation. Le Bureau des investisseurs établit l’orientation stratégique et dirige les efforts de la CVMO en ce qui a trait à la participation, à l’éducation et à la sensibilisation des investisseurs et à la recherche.

Le Bureau est également chargé des politiques, joue un rôle clé dans la surveillance de l’Ombudsman des services bancaires et d’investissement (OSBI) et assume un rôle de leadership dans le domaine de l’introspection comportementale à la CVMO.

InfoCentre

Vous pouvez communiquer avec l’InfoCentre de la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario si vous avez des questions à poser ou des plaintes à formuler concernant une société, un produit de placement ou la conduite de votre représentant financier.

L’équipe peut répondre à vos questions dans plus de 200 langues.

L’InfoCentre répondra à vos questions et peut transférer votre plainte ou demande de renseignements à une autre direction de la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario.

Renseignez-vous avant d’investir

Une des meilleures façons d’éviter les fraudes liées aux placements est de vérifier si la personne qui vous offre d’investir ou qui vous donne des conseils en matière de placement est inscrite auprès d’un organisme pour le faire.

En général, toute personne qui vend des valeurs mobilières ou donne des conseils en matière de placement doit être inscrite auprès d’un organisme de réglementation des valeurs mobilières de la province ou du territoire où elle offre ses services.

L’inscription auprès d’un organisme contribue à protéger les investisseurs, parce que les organismes de réglementation des valeurs mobilières, comme la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario, permettront seulement l’inscription de personnes ou de sociétés qui sont qualifiées pour vendre des placements ou donner des conseils au public.

Quelles sont les exigences à l’inscription?

Compétence

Les particuliers doivent satisfaire à certaines exigences de formation et d’expérience pour s’inscrire. Ces exigences dépendent de la catégorie d’inscription visée dans la demande du particulier. Chacune d’elle comporte différentes exigences et permet différentes activités.

Intégrité

Les sociétés et les particuliers doivent se comporter avec intégrité, notamment avec honnêteté et de bonne foi, en particulier dans les relations avec les clients. Les particuliers font l’objet d’une vérification de leurs antécédents et d’une vérification policière, et les sociétés et toutes les personnes inscrites sont tenues de renouveler leur inscription chaque année.

Solvabilité

Les sociétés doivent demeurer solvables en satisfaisant aux exigences de capital et d’assurance qui leur sont nécessaires pour s’acquitter quotidiennement de leurs obligations. L’inscription ne garantit pas non plus que vous ferez de l’argent ou que vous n’en perdrez pas.

Il est très facile et rapide de vérifier l’inscription d’une personne. Utilisez le Moteur de recherche national de renseignements sur l’inscription pour vérifier l’inscription de toute personne ou société dans le secteur du placement et examiner les sanctions dont elle a fait l’objet.

Vérifier l’inscription d’une personne ou d’une société maintenant

Investissez dans votre avenir au Canada

De nombreuses options de placement existent pour vous aider à mettre de l’argent de côté pour vos besoins futurs, comme acheter une maison ou épargner pour les études de vos enfants ou pour prendre une retraite confortable.

Ces options de placement entrent dans trois grandes catégories d'actif

Espèces

Les placements en espèces comprennent les comptes d’épargne, les dépôts à terme comme les certificats de placement garanti (CPG), les devises, les fonds du marché monétaire ainsi que les obligations du gouvernement et de sociétés venant à échéance dans moins d’un an.

Revenu fixe

Les placements à revenu fixe comprennent les obligations du gouvernement et de sociétés venant à échéance dans plus d’un an, les actions privilégiées et les autres titres de créance.

Actions

Les placements en actions comprennent les actions ordinaires, certains instruments dérivés (droits de souscription, bons de souscription, options), les obligations convertibles et les actions privilégiées convertibles.

Vous pouvez détenir vos placements dans un compte enregistré ou non enregistré. Chaque type de compte possède ses propres caractéristiques, exigences en matière d’admissibilité et restrictions. Il est important d’étudier les comptes qui conviennent le mieux à vous et à votre famille.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les types de comptes de placement offerts au Canada et sur les options de placement, consulter le site 
GerezMieuxVotreArgent.ca.

Planifier et gérer

Épargner de l’argent, établir un budget et gérer les dettes sont des pratiques importantes lorsque vous commencez à préparer un plan financier.

Les comptes d’épargne et les comptes de chèques sont généralement les endroits où les gens déposent l’argent qu’ils souhaitent utiliser rapidement. Presque n’importe qui peut ouvrir un compte bancaire. Vous n’avez pas besoin d’avoir un emploi ou un certain montant d’argent.

Si vous avez moins de 18 ans, vous pouvez ouvrir un compte bancaire avec l’aide d’un parent ou d’un tuteur. Vous aurez besoin de deux pièces d’identité acceptables pour ouvrir un compte.

Types de comptes

Compte d’épargne

Pourrait servir à mettre de l’argent de côté en cas d’urgence ou à épargner pour un achat important

Compte de chèques

Pourrait être utilisé pour les dépenses quotidiennes ou pour payer les factures

Compte de placement

Sert à des fins de placement

Il existe plusieurs sortes d'institutions financières différentes qui offrent ces types de comptes.

Les banques et les sociétés de fiducie

Les caisses populaires ou credit unions

Les sociétés de placement

exclamation mark

Les dépôts effectués dans vos comptes de chèques et d’épargne sont protégés contre les pertes en cas de faillite de l’institution financière, jusqu’à concurrence des limites établies, par l’entremise de la Société d’assurance-dépôts du Canada (SADC) ou d’une société d’assurance-dépôts provinciale. De plus, une protection semblable est généralement offerte par l’entremise du Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE) pour votre compte de placement si votre institution financière est membre de l’Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM). Toutefois, ces dépôts ne sont pas protégés contre une perte personnelle, une perte commerciale ou une perte au titre de placement.

Régimes d'épargne

Pour vous aider à épargner, le gouvernement du Canada a créé plusieurs régimes d’épargne et de placement. Ces comptes, que l’on appelle « régimes enregistrés », peuvent détenir des espèces ou des placements admissibles.

Régimes enregistrés d’épargne-retraite

Un régime enregistré d’épargne-retraite (REER) est un compte enregistré auprès du gouvernement fédéral qui est destiné à vous aider à épargner de l’argent pour votre retraite. Les cotisations à un REER sont à imposition différée. Vous ne payez donc aucun impôt sur le revenu alloué à vos cotisations, mais vous en payez lorsque vous effectuez des retraits. Le montant que vous pouvez cotiser à un REER est fondé sur votre revenu gagné, jusqu’à concurrence de certaines limites.

Cinq raisons d’ouvrir un régime enregistré d’épargne-retraite

Les cotisations sont déductibles d’impôt

Dans votre déclaration de revenus, vous demandez une déduction pour votre cotisation à un REER. Par exemple, si vous vous trouvez dans la tranche de revenu supérieure en Ontario, chaque tranche de 1 000 $ que vous cotisez réduit l’impôt que vous payez d’environ 535 $.

Vous ne payez pas d’impôt sur l’épargne qui s’accumule

Tant qu’ils sont maintenus dans votre REER, vous ne payez pas d’impôt sur les revenus de placement. Cette accumulation non imposable vous permet de faire fructifier votre épargne plus rapidement.

Vous pouvez convertir votre REER à votre retraite pour recevoir des paiements réguliers

Vous pouvez transférer l’épargne de votre REER, sans payer d’impôt, dans un fonds enregistré de revenu de retraite ou dans une rente à votre retraite. Vous payerez de l’impôt sur les paiements réguliers que vous recevrez chaque année, mais si vous vous trouvez à ce moment-là dans une tranche de revenu inférieure, vous payerez moins d’impôt. La date à laquelle la conversion devient obligatoire est la date à laquelle vous atteignez l’âge de 71 ans.

two rings

Un REER de conjoint peut réduire votre fardeau fiscal combiné

Si votre revenu est supérieur à celui de votre conjoint, vous pouvez aider celui-ci à accumuler de l’épargne à l’abri de l’impôt en cotisant à un REER de conjoint. Le revenu de retraite sera alors divisé de façon plus égale entre votre conjoint et vous, ce qui pourrait réduire le montant total d’impôt que vous payerez.

house and books

Vous pouvez retirer des fonds de votre REER pour acheter votre première maison ou payer vos études

Vous pouvez retirer jusqu’à 25 000 $ pour payer l’acompte de votre première maison ou jusqu’à concurrence de 20 000 $ pour payer vos frais d’études ou ceux de votre conjoint. Vous ne payerez pas d’impôt sur ces retraits, à condition de rembourser l’argent dans les délais indiqués.

exclamation mark

Calculatrice Épargne REER

Utilisez la calculatrice Épargne REER pour déterminer combien vaudra votre REER à la retraite.

Utilisez calculatrice

Régimes enregistrés d’épargne-études

Un régime enregistré d’épargne-études (REEE) est un régime d’épargne particulier qui vous aide à épargner pour les études de votre enfant après le secondaire. Si vous cotisez à un REEE pour un enfant, le gouvernement du Canada fournira d’autres mesures d’encouragement à l’épargne en offrant des bourses d’études, jusqu’à concurrence d’un certain montant, pour vous aider à épargner pour les études de votre enfant. Le montant que vous recevez dépend de vos cotisations annuelles et du revenu du ménage.

Voici les trois types de régimes enregistrés d’épargne-études :

Régime individuel

Un régime individuel a pour but de financer les études d’un seul bénéficiaire. Tout le monde peut ouvrir un régime individuel et tout le monde peut y cotiser. Vous pouvez même ouvrir un régime pour vous-même. Il n’est habituellement pas obligatoire d’effectuer un dépôt minimum. Si le bénéficiaire ne poursuit pas ses études après le secondaire, vous pouvez, dans certains cas, nommer un autre bénéficiaire.


Cotisations :

Vous déterminez quand faire les versements et combien d’argent vous voulez verser, la limite cumulative à vie étant de 50 000 $ par bénéficiaire.

Régime familial

Un régime familial peut comporter plus d’un bénéficiaire. Cependant, chaque bénéficiaire doit avoir un lien de parenté avec la personne qui ouvre le régime (par exemple, enfants, petits-enfants, frères ou sœurs) et être âgé de moins de 21 ans au moment où vous le désignez.


Cotisations :

Il n’est habituellement pas obligatoire d’effectuer un dépôt minimum lorsque vous ouvrez un régime et vous déterminez quand faire les versements et combien d’argent vous voulez verser, la limite cumulative à vie étant de 50 000 $ par bénéficiaire.

Régime collectif

Les régimes collectifs sont différents des régimes individuels et familiaux, et chaque régime a ses propres règles. Les régimes collectifs comportent souvent des frais plus élevés et des règles plus strictes que les autres régimes. Vous ne devez pas nécessairement avoir un lien de parenté avec l’enfant et vous devez effectuer un dépôt minimum lorsque vous ouvrez un régime.


Cotisations :

Vous versez l’argent dans le REEE selon un calendrier établi, jusqu’à la limite de cotisation à vie de 50 000 $ par bénéficiaire.


L’argent que vous placez est regroupé avec les cotisations des autres investisseurs.


Toutes les décisions relatives aux placements sont prises à votre place.

exclamation mark

Le saviez-vous?

Vous avez 60 jours après la signature de votre contrat pour annuler sans pénalité un régime vendu par un courtier en régimes de bourses d’études.

Comptes d’épargne libres d’impôts

Un compte d’épargne libre d’impôts (CELI) est un compte d’épargne enregistré auprès du gouvernement fédéral qui permet à vos économies de fructifier à l’abri de l’impôt, peu importe votre objectif.

Quatre raisons d’ouvrir un compte d’épargne libre d’impôt

Vous versez déjà le montant annuel maximum dans votre régime enregistré d’épargne-retraite (REER)

Lorsque vous prenez votre retraite, vous pouvez retirer de l’argent de votre CELI sans payer d’impôt et avoir ainsi un revenu. Vous pourriez donc retarder le moment auquel vous devrez retirer de l’argent de votre REER et payer de l’impôt sur ces retraits.

Vous prévoyez que votre taux d’imposition du revenu sera plus élevé lorsque vous retirerez de l’argent de votre CELI

L’argent que vous versez dans votre CELI a déjà été imposé. Par conséquent, si votre taux d’imposition marginal est plus élevé lorsque vous retirez votre argent, vous aurez payé moins d’impôt. L’inverse est également vrai pour l’épargne dans un REER. Si votre taux d’imposition augmente au fil des ans, votre impôt augmentera aussi lorsque vous retirerez votre épargne de votre REER.

Vous avez besoin d’un régime d’épargne souple

Vous pouvez reporter tout droit non utilisé de cotisation à votre CELI aux années suivantes. Si vous retirez de l’argent de votre CELI, vous pouvez verser de nouveau la somme totale de votre retrait à une date ultérieure et épargner quand même le montant maximum accordé chaque année.

Vous voulez réduire les impôts sur vos placements

Étant donné que vous ne payez pas d’impôt sur les gains réalisés dans votre CELI, vous pouvez vous servir d’un CELI pour mettre à l’abri de l’impôt vos placements qui seraient autrement imposés au taux le plus élevé.  Voici des exemples de ces gains : un revenu en intérêts ou des dividendes d’un pays étranger.

Envisagez d’obtenir les conseils d’un professionnel sur la façon dont vous pouvez utiliser un CELI pour bien planifier vos impôts.

Différences entre le compte d’épargne libre d’impôt et le régime enregistré d’épargne-retraite

Les CELI et les REER offrent des avantages fiscaux qui vous aident à atteindre vos objectifs d’épargne. Si vous avez les moyens de le faire, cotisez le plus possible aux deux comptes.

Cependant, si vous devez en choisir un, assurez-vous de bien comprendre en quoi ils diffèrent. Faites ensuite votre choix en fonction de votre situation financière et fiscale.

Six principales différences entre un CELI et un REER

1

Un REER sert à épargner en vue de la retraite. Un CELI peut servir à atteindre n’importe quel objectif d’épargne.

2

Les cotisations à un REER sont déductibles d’impôt, tandis que les cotisations à un CELI ne le sont pas. Si vous cotisez à un REER, vous déduisez vos cotisations du revenu que vous déclarez dans votre déclaration de revenus. Si vous cotisez à un CELI, vous ne pouvez pas déduire vos cotisations dans votre déclaration de revenus.

3

Vous payez de l’impôt sur les retraits de votre REER, parce qu’il s’agit de cotisations en dollars avant impôt. Les retraits de votre CELI ne sont pas imposables, parce qu’il s’agit de cotisations en dollars après impôt.

4

Vous devez avoir un revenu gagné pour cotiser à un REER, mais pas à un CELI.

5

Au cours de l’année de vos 71 ans, vous ne pouvez plus cotiser à votre REER et vous devez le fermer. À ce moment-là, vous devez utiliser votre épargne pour acheter un fonds enregistré de revenu de retraite ou une rente. Dans le cas d’un CELI, vous n’avez pas besoin d’arrêter vos cotisations ni de fermer votre compte lorsque vous atteignez un certain âge.

6

Dans les deux cas, vous pouvez désigner votre conjoint comme bénéficiaire. L’argent lui sera remis à votre décès. Dans le cas d’un REER, après le décès de votre conjoint, tout montant restant dans le compte sera imposé. Par conséquent, si vos enfants héritent de cet argent, ils recevront le montant après imposition. Dans le cas d’un CELI, seule l’augmentation de la valeur du CELI depuis la date du décès sera imposée dans l’année au cours de laquelle vos enfants recevront le montant. Si le montant qu’ils reçoivent n’est pas supérieur à la valeur du CELI au moment du décès, aucun impôt ne sera prélevé.

Fonds enregistrés de revenu de retraite

Un fonds enregistré de revenu de retraite (FERR) est un régime qui détient votre épargne-retraite et vous procure un revenu après votre retraite. Il fonctionne à l’inverse d’un REER parce que vous retirez de l’argent au lieu d’en épargner.

Il y a des règles sur la somme que vous pouvez retirer chaque année.

Vous pouvez ouvrir un FERR en transférant les économies qui se trouvent dans un compte de retraite, comme un REER.

exclamation mark

Frais associés aux fonds enregistrés de revenu de retraite

En règle générale, vous n’avez pas de frais à payer lorsque vous ouvrez un fonds enregistré de revenu de retraite (FERR), mais vous pourriez devoir payer des frais par la suite. Ces frais pourraient inclure des redevances ou des frais d’administration annuels, des frais de placement et des frais pour tout changement que vous apportez à votre FERR.

Six choses à savoir au sujet des FERR

1

Après avoir ouvert un FERR, vous ne pouvez pas y verser de cotisations supplémentaires, mais vous pouvez avoir plus d’un FERR.

2

Vous ouvrez un FERR en transférant l’argent qui se trouve dans votre REER. Le transfert de l’argent provenant d’autres régimes enregistrés, comme les régimes de retraite et les régimes de participation différée aux bénéfices, est permis dans certaines circonstances.

3

Vous devez retirer chaque année un montant minimum de votre FERR. Ce montant augmente à mesure que vous vieillissez. Il n’y a aucune limite quant au montant maximum que vous pouvez retirer.

4

S’il reste de l’argent dans votre FERR au moment de votre décès, cet argent reviendra à vos bénéficiaires désignés ou à votre succession.

5

Vous choisissez les types de placements détenus dans votre FERR. Par exemple, vous pouvez choisir des certificats de placement garanti, des fonds communs de placement, des fonds négociés en bourse, des fonds distincts, des actions et des obligations.

6

Vous pouvez ouvrir un FERR à n’importe quel moment, mais vous devez le faire avant la fin de l’année au cours de laquelle vous atteignez l’âge de 71 ans.

exclamation mark

Retirer de l’argent d’un fonds enregistré de revenu de retraite

Vous devez commencer à retirer de l’argent de votre FERR dans l’année suivant son ouverture. Le gouvernement fédéral établit le montant minimum que vous devez retirer chaque année de votre FERR. Ce montant correspond à un pourcentage de la valeur de votre FERR.

Régimes enregistrés d’épargne-invalidité

Un régime enregistré d’épargne-invalidité est un régime d’épargne qui aide une personne handicapée et sa famille à épargner pour l’avenir. Des subventions gouvernementales s’ajoutent à vos économies, et les placements fructifient à l’abri de l’impôt.

Huit choses à savoir au sujet des REEI

1

Le bénéficiaire d’un REEI est la personne handicapée qui recevra l’argent.

2

Le titulaire d’un REEI est la personne qui ouvre et gère le régime. Il est possible d’être à la fois bénéficiaire et titulaire d’un REEI.

3

Jusqu’à l’âge de 49 ans, le bénéficiaire d’un REEI peut être admissible aux deux formes d’aide gouvernementale suivantes : la Subvention canadienne pour l’épargne-invalidité et le Bon canadien pour l’épargne-invalidité.

4

Il est possible de cotiser à un REEI jusqu’à ce que le bénéficiaire atteigne l’âge de 59 ans.

5

Le bénéficiaire doit commencer à recevoir des paiements réguliers à l’âge de 60 ans.

6

Il n’y a pas de limite de cotisation annuelle, mais la limite de cotisation à vie pour un bénéficiaire est de 200 000 $.

7

Les cotisations ne sont pas déductibles d’impôt, mais l’épargne qui s’accumule dans le REEI est libre d’impôt. Les revenus de placement ne sont pas imposables tant qu’ils restent dans le régime.

8

L’épargne d’un REEI peut être détenue dans divers placements, selon l’endroit où vous ouvrez le régime.

Cotisations à un régime enregistré d'épargne-invalidité et retraits

Toute personne peut cotiser à un régime enregistré d’épargne-invalidité (REEI) jusqu’à la fin de l’année au cours de laquelle le bénéficiaire atteint l’âge de 59 ans ou lorsque la limite de cotisation de 200 000 $ a été atteinte.

En général, si vous retirez de l’argent de votre REEI, vous devez rembourser une partie ou la totalité des subventions et des obligations qui sont dans le régime depuis moins de 10 ans.

Les paiements réguliers doivent commencer avant l’âge de 60 ans.

Les paiements doivent être effectués au moins une fois par année.

Les paiements sont imposables s’ils dépassent les cotisations.

Produits d’investissement

Actions

Lorsque vous achetez des actions, vous détenez une part de l’entreprise. Vous payez des frais à votre conseiller ou à votre société de placement lorsque vous achetez ou vendez des actions. Ces frais sont appelés « commission ». Les commissions réduisent le rendement de votre placement dans des actions.

Il existe deux types principaux d'actions :

Actions ordinaires

La majorité des actions vendues sont des actions ordinaires. Les actions ordinaires présentent un potentiel de croissance par la hausse du cours (prix) des actions et l’augmentation des dividendes.

Actions privilégiées

Les actions privilégiées offrent un revenu régulier par l’intermédiaire de dividendes fixes. Elles offrent aussi un potentiel de croissance grâce à l’augmentation du cours des actions. Le cours des actions privilégiées tend à être plus stable que le cours des actions ordinaires.

Des droits sont associés à l’achat d’actions qui peuvent varier selon le type de société de placement avec laquelle vous choisissez d’investir.

N’oubliez pas qu’il importe de poser des questions sur les coûts de placement.

Apprenez-en davantage sur les actions

Obligations

Une obligation est un type de prêt que vous accordez au gouvernement ou à une société. Lorsque vous achetez une obligation, la société de placement majore légèrement le prix de l’obligation afin de couvrir les frais de vente de l’obligation.

Lorsque vous achetez une obligation, vous prêtez votre argent à une société ou à un gouvernement (l’émetteur de l’obligation) pour une période déterminée (la période visée par l’obligation). De plus, si vous détenez les obligations jusqu’à l’échéance, vous récupérerez tout votre argent. Si vous vendez avant l’échéance et que le cours de l’obligation est élevé, vous ferez de l’argent. Si les cours sont bas, vous perdrez de l’argent.

La plupart des obligations vous feront bénéficier de versements d’intérêt réguliers tant que vous détiendrez l’obligation. La plupart des obligations ont un taux d’intérêt fixe, qui ne change pas. Certaines ont un taux d’intérêt variable, qui augmente ou diminue au fil du temps. À la date d’échéance de l’obligation, vous récupérerez sa valeur nominale.

Types d'obligations

Obligations ordinaires

Vous achetez ces obligations pour un montant et une période déterminés. Vous obtenez des paiements d’intérêt versés régulièrement pendant la période durant laquelle vous détenez l’obligation. À la date d’échéance, vous récupérez la valeur nominale de l’obligation.

Obligations complexes

Ces obligations présentent certaines caractéristiques qui peuvent augmenter le rendement de votre placement. Ce type d’obligations comprend les obligations coupons détachés, les obligations indexées et les obligations à rendement réel.

Fonds communs de placement

Un fonds commun de placement est un placement regroupant les actifs de plusieurs investisseurs afin de les investir dans une combinaison de placements, comme des actions et des obligations.

Les types de frais associés à l’achat d’un fonds commun de placement peuvent comprendre les frais de vente, d’autres frais de transaction, les frais de compte et les dépenses du fonds.

Vous pourriez devoir payer des frais d’acquisition variables, d’autres frais de transaction et des frais de tenue de compte selon le fonds que vous achetez, la façon dont vous l’achetez et le compte dans lequel vous le conservez. Vous ne payez pas directement les coûts du fonds. Par contre, ces coûts ont une influence sur vous parce qu’ils réduisent le rendement du fonds.

Types de fonds communs de placement

FONDS DU MARCHÉ MONÉTAIRE

Ces fonds investissent dans des titres à revenu fixe à court terme, comme des obligations gouvernementales, des bons du Trésor, des acceptations bancaires, des billets de trésorerie (papier commercial) et des certificats de dépôt. En général, ce sont des placements plus sûrs que les autres types de fonds communs de placement, mais leur rendement potentiel est moins élevé.

FONDS À REVENU FIXE

Ces fonds achètent des placements qui offrent un taux fixe de rendement, comme des obligations gouvernementales, des obligations de sociétés ayant une cote élevée de solvabilité et des obligations de sociétés à rendement élevé.

FONDS DE PLACEMENT EN ACTIONS ORDINAIRES

Ces fonds investissent dans des actions. Ils visent à enregistrer une croissance plus rapide que celle des fonds du marché monétaire ou des fonds à revenu fixe. Le risque que vous perdiez de l’argent est donc plus élevé.

FONDS ÉQUILIBRÉS

Ces fonds investissent dans différents titres à revenu fixe et actions ordinaires. Ils s’efforcent de parvenir à un équilibre entre l’atteinte d’un rendement plus élevé et le risque de perdre de l’argent.

FONDS INDICIELS

Ces fonds visent à reproduire le rendement d’un indice précis, par exemple, l’indice composé S&P/TSX. La valeur du fonds commun de placement augmente ou diminue en fonction de l’évolution de l’indice.

FONDS SPÉCIALISÉS

Ces fonds sont axés sur des mandats spécialisés comme l’immobilier, les produits de base ou l’investissement socialement responsable.

FONDS DE FONDS

Ces fonds investissent dans d’autres fonds. À l’instar des fonds équilibrés, ces fonds tentent de faciliter la répartition et la diversification de l’actif.

Fonds négociés en bourse

Un fonds négocié en bourse (FNB) est un fonds de placement formé d’un ensemble de placements, comme des actions ou des obligations, qui sont détenus par un groupe d’investisseurs et gérés par un gestionnaire de portefeuille professionnel. Contrairement aux fonds communs de placement, les FNB sont négociés en bourse.

Types de FNB

Fonds INDICIELS négociés en bourse

Ces FNB sont conçus pour reproduire étroitement le rendement d’un indice de référence (par exemple, l’indice S&P/TSX 60). Il s’agit de placements passifs, c’est-à-dire qu’ils visent à reproduire fidèlement un indice et, en règle générale, comportent moins de frais et de coûts associés au FNB. Ces FNB ne cherchent pas à obtenir un meilleur rendement que leur indice de référence.

FNB GÉRÉS ACTIVEMENT

Les FNB gérés activement ne cherchent pas à reproduire un indice. Ils achètent et vendent des placements en se fondant sur l’objectif de placement du FNB et la stratégie du gestionnaire de portefeuille, et leurs frais sont généralement plus élevés que ceux des fonds indiciels négociés en bourse.

Immobilier

L’investissement dans des biens immobiliers est une façon très concrète d’investir sur le marché immobilier qui entraîne généralement des coûts plus élevés et plus de temps de gestion.

En raison du temps, des coûts et des risques associés à la possession d’une propriété comme investissement, vous pourriez plutôt décider d’investir sur le marché immobilier par l’entremise de fonds, de fiducies et d’autres produits de placement qui offrent une exposition au marché immobilier sans devoir gérer et entretenir les propriétés vous-même.

Acheter ces produits, comme une part d’une société immobilière cotée en bourse, signifie que vous investissez dans l’immobilier sans avoir à assurer l’entretien de propriétés vous-même.

Comprendre les placements immobiliers

SOCIÉTÉ DE PLACEMENT IMMOBILIER

Une société de placement immobilier est une société qui possède des biens immobiliers. Ces sociétés possèdent généralement de grandes propriétés, comme des immeubles de bureaux, des centres commerciaux, des hôtels, des entrepôts et des immeubles locatifs. Investir dans des sociétés de placement immobilier signifie que vous pouvez recevoir des revenus grâce à des paiements que la société reçoit des biens qu’elle possède.

SOCIÉTÉ IMMOBILIÈRE EN COMMANDITE

Une société immobilière en commandite est souvent utilisée afin de mettre en valeur une propriété ou de gérer des propriétés existantes. Le commandité, qui gère la société immobilière en commandite, peut utiliser l’argent des investisseurs pour acheter des terrains et les mettre en valeur ou les revendre à un prix supérieur, ce qui offre aux investisseurs un potentiel de croissance si les terrains ou le projet de mise en valeur évoluent à la hausse.

ENTITÉ DE PLACEMENT HYPOTHÉCAIRE

Une entité de placement hypothécaire est une société de financement hypothécaire qui met en commun l’argent des investisseurs afin de prêter à des gens qui peuvent ne pas être en mesure d’obtenir un prêt hypothécaire auprès de prêteurs traditionnels, comme les banques ou les caisses populaires.

HYPOTHÈQUE CONSORTIALE

Une hypothèque consortiale est une hypothèque qui est fournie par au moins deux investisseurs qui ont investi directement dans une seule hypothèque d’une propriété. Contrairement à un investissement dans une entité de placement hypothécaire, un placement dans une hypothèque consortiale s’applique à une seule hypothèque plutôt qu’à un portefeuille d’hypothèques.

Comprendre les notions de risque et de rendement

Le risque comporte la possibilité d’un rendement réel des placements qui diffère du rendement prévu et d’une perte partielle ou totale de l’argent que vous avez investi. Vous investissez afin d’obtenir un rendement sur votre argent. Or, le rendement n’est pas le seul facteur dont il faut tenir compte. Le rendement et le risque sont liés. De façon générale, plus le risque d’un placement est élevé, plus le rendement potentiel est élevé. Si votre tolérance au risque est faible, vous choisirez probablement un portefeuille de placements à risques moins élevés, dont le rendement potentiel est, par conséquent, plus bas. Si votre tolérance au risque est élevée, vous choisirez probablement un portefeuille de placements à risques plus élevés, dont le rendement potentiel est, par conséquent, plus grand.

exclamation mark

Types de risques liés aux placements

Lorsque vous investissez, vous êtes exposé à différents types de risques.

Apprenez-en davantage sur les risques

Apprendre à reconnaître une fraude liée aux placements

Selon un vieux dicton, « ce qui semble trop beau pour être vrai, l’est probablement ». Les occasions de placement frauduleuses et les personnes qui tentent de les vendre peuvent parfois être très convaincantes. Il est donc très important d’apprendre à quoi ressemblent certaines de ces escroqueries courantes et à quel moment elles peuvent se produire.

La fraude peut faire perdre aux investisseurs une partie ou la totalité de leurs économies de toute une vie. Souvent, beaucoup de personnes victimes de fraude ne le signalent pas parce qu’elles se sentent gênées ou qu’elles craignent que leurs amis et leur famille ne se retournent contre elles. Elles peuvent essayer de résoudre les problèmes au sein du groupe, ce qui laisse d’autres personnes susceptibles d’être victimes de la même fraude.

Les fraudeurs mettront tout en œuvre pour s’interposer entre vous et vos économies durement gagnées. Savoir quels sont les signes à surveiller peut vous aider à éviter de perdre de l’argent en raison d’une fraude liée aux placements.

Signes courants de fraude liée aux placements

Promesse de rendements élevés sans aucun risque ou presque

De façon générale, plus le rendement potentiel d’un placement est élevé, plus le risque est grand. Si quelqu’un vous promet un placement qui offre des rendements élevés comportant peu ou pas de risque, le placement qu’il offre pourrait être une escroquerie.

Tuyau ou renseignements confidentiels

Les personnes qui vous offrent des « tuyaux » ou des « renseignements confidentiels » ne le font pas dans votre intérêt. Demandez-vous pourquoi ils vous donnent ces renseignements et en quoi cela leur profite de le faire. S’il s’agit vraiment de renseignements confidentiels au sujet d’une société ouverte, il serait illégal, en vertu des lois régissant les opérations d’initiés, de prendre des décisions à la lumière de ceux-ci.

Pression pour acheter

Les fraudeurs ont souvent recours à des tactiques de vente sous pression pour obtenir rapidement votre argent et passer à une autre victime Soyez très prudents si on vous demande de prendre une décision immédiatement ou si on vous présente une offre pour une durée limitée.

La personne qui vous propose le placement n’est pas inscrite en tant que courtier en placements

Avant d’investir, vérifiez l’inscription de la personne qui vous offre le placement. En règle générale, toute personne vendant des valeurs mobilières ou offrant des conseils de placement doit être inscrite auprès d’un organisme provincial de réglementation des valeurs mobilières.

exclamation mark

Vous pouvez hésiter à signaler une fraude, mais il est important de se rappeler que n’importe qui peut être victime d’une fraude liée aux placements. Si vous croyez que vous avez été abordé par un fraudeur ou que vous avez été escroqué, communiquez avec nous immédiatement.

Éviter les escroqueries liées aux placements

Prenez le temps dont vous avez besoin

Méfiez-vous des offres limitées dans le temps et des vendeurs agressifs. Si le placement est légal, vous n’avez pas à investir sur-le-champ. Prenez le temps dont vous avez besoin pour prendre une décision éclairée.

Demandez un deuxième avis

Méfiez-vous des occasions d’investissement non sollicitées que l’on pourrait vous offrir au téléphone, en ligne ou par l’entremise de connaissances. Avant d’investir, appelez-nous ou obtenez un deuxième avis auprès d’un conseiller dont l’inscription a été confirmée. Vous pouvez également consulter un avocat ou un comptable.

Faites une recherche sur le placement

Avant d’effectuer tout placement, assurez-vous de comprendre comment il fonctionne, de même que les risques et les frais qui y sont associés. N’ayez pas peur de poser des questions. Assurez-vous qu’il convient à vos objectifs et besoins financiers.

Fraudes et escroqueries

Les fraudes et les escroqueries se présentent sous plusieurs formes, mais elles sont toutes reliées par des éléments communs. Apprenez ce que vous pouvez faire pour vous aider à vous protéger et à protéger votre argent.

Fraudes et escroqueries courantes

Fraude ciblant les groupes à affinité

La fraude ciblant les groupes à affinité est une forme de fraude liée aux placements dans laquelle les fraudeurs abordent les victimes potentielles grâce à un groupe ou à un organisme communautaire auxquels ils appartiennent. Ces groupes peuvent être des groupes religieux, des groupes ethniques ou même des associations de main-d’œuvre comme les syndicats ou l’armée.

Escroquerie sur titres dispensés

En soi, les titres dispensés ne sont pas frauduleux. Cependant, certains escrocs font la promotion de placements frauduleux qu’ils présentent comme des titres « dispensés ». Méfiez-vous si vous recevez un appel téléphonique non sollicité au sujet d’un bon tuyau qui sera rendu « public » concernant une entreprise prometteuse et communiquez avec votre organisme local de réglementation des valeurs mobilières pour vérifier.

Escroquerie de change

Dans la publicité visant le marché des changes, on offre un accès facile à celui-ci, souvent par l’intermédiaire d’un cours ou d’un logiciel. Cependant, le marché des changes est dominé par de grandes banques internationales dotées d’un personnel hautement spécialisé, disposant de la technologie la plus perfectionnée et gérant des comptes de négociation de grande valeur. Il est extrêmement difficile de battre ces professionnels.

Escroquerie liée à des placements à l’étranger

Dans ce type d’escroquerie, le fraudeur vous promet des profits extraordinaires si vous placez votre argent « à l’étranger », c’est-à-dire dans un autre pays. L’objectif est généralement de réduire vos impôts ou d’éviter d’en payer, mais vous pourriez en fin de compte devoir rembourser de l’impôt ainsi que payer des intérêts et des pénalités au gouvernement. En outre, si quelque chose tourne mal, vous ne pourrez pas nécessairement intenter de poursuites civiles au Canada.

Combine à la Ponzi ou vente pyramidale

Dans ce type d’escroquerie, on cherche à vous séduire par des annonces ou des courriels dans lesquels on vous promet de gagner beaucoup d’argent en travaillant à la maison ou de faire un placement de 10 $ qui vous rapportera 20 000 $ en quelques semaines seulement. On peut aussi vous offrir la chance de faire partie d’un groupe spécial d’investisseurs qui, selon l’annonce, vont devenir riches grâce à un placement fabuleux. L’invitation peut même venir d’une personne que vous connaissez.

Manipulation du marché

Des fraudeurs communiquent avec vous afin de promouvoir une action à bas prix. Ce que vous ne savez pas, c’est que le fraudeur détient déjà un grand nombre de ces actions. Au fur et à mesure que vous et d’autres investisseurs achetez des actions, la valeur de l’action monte. Lorsque le cours atteint un sommet, le fraudeur vend ses actions et la valeur de l’action s’effondre, vous vous retrouvez alors avec des actions sans valeur.

Escroquerie relative aux frais payables d’avance

Dans ce type d’escroquerie, le fraudeur tente de convaincre la victime d’effectuer un paiement immédiat pour profiter d’une occasion de placement qui promet de rapporter beaucoup. Toutefois, le fraudeur se sauve avec l’argent et la victime n’entend plus jamais parler de lui. Les fraudeurs visent souvent des investisseurs qui ont perdu de l’argent dans un placement risqué.

exclamation mark

Envisagez-vous de faire un nouveau placement?

Utilisez notre outil Détecteur d’escroquerie pour apprendre à repérer les signes annonciateurs d’une fraude et pour en apprendre davantage sur la façon de vous protéger contre les escroqueries soupçonnées.

Détecteur d’escroquerie

Vieillir au Canada

Les Canadiens âgés ont divers besoins financiers, de la planification de la retraite au remboursement des dettes en passant par l’aide aux membres de la famille, la vie à la retraite et la planification d’une succession.

Voici quelques ressources pour trouver des réponses à vos questions financières concernant cette étape de la vie.

Planification de la retraite

Un plan de retraite vous aide à déterminer le style de vie que vous aimeriez avoir, combien vous devez épargner et comment gérer vos finances après avoir cessé de travailler.

La planification de la retraite, c’est gérer votre argent afin de profiter le plus possible de vos années de retraite. Votre plan de retraite doit établir un juste équilibre entre vos besoins, vos désirs et votre réalité financière.

Trois raisons d’établir un plan de retraite

Fixer des objectifs

Un plan vous aide à fixer vos objectifs pour la retraite, y compris l’âge auquel vous voulez cesser de travailler et le style de vie que vous voulez avoir.

Savoir combien épargner

Un plan peut vous aider à établir combien vous devez épargner pour vivre confortablement à la retraite.

Choisir vos placements

Un plan peut vous guider dans vos choix en matière de placements selon vos objectifs et votre tolérance à l’égard des risques.

Épargne
Le montant que vous devez épargner dépend de trois facteurs :

Votre âge

Le moment où vous commencez à épargner a une incidence importante sur le montant que vous devez mettre de côté. Plus vous êtes jeune lorsque vous commencez, moins vous devrez mettre d’argent de côté grâce au pouvoir de l’intérêt composé. Pour voir combien vous pourriez épargner, utilisez cette calculatrice.

Votre style de vie

Comptez-vous rester à la maison ou parcourir le monde? Le montant que vous devrez épargner dépendra de la vie que vous prévoyez mener à la retraite.

Prestations du gouvernement fédéral

Vous pourriez avoir droit à des prestations de retraite du gouvernement, comme le Régime de pensions du Canada (RPC), la Sécurité de la vieillesse (SV) et le Supplément de revenu garanti (SRG). Si vous êtes admissible aux prestations provenant de ces programmes gouvernementaux, vous n’avez peut-être pas besoin d’épargner autant.

exclamation mark

Êtes-vous admissible à un crédit d'impôt pour les personnes âgées?

En tant que personne âgée, vous pouvez être admissible à certains crédits d’impôt. Vous pourriez aussi demander le remboursement de dépenses comme les frais médicaux et les coûts du personnel soignant.

Exploitation financière

La vieillesse peut être accompagnée de changements sur le plan de la santé, de la mobilité ou de la santé cognitive qui peuvent influer sur la capacité d’une personne à prendre des décisions plus tard dans sa vie, ainsi que sur sa vulnérabilité à être victime d’exploitation financière et de fraude. Il est important de reconnaître que ces facteurs peuvent affecter différentes personnes à différents moments dans leur vie et à des degrés très différents.

Si vous croyez ou soupçonnez que quelqu’un vous vole de l’argent ou vous manipule pour que vous lui en donniez ou encore pour accéder à vos comptes ou à votre pouvoir financier, voici quelques étapes à suivre pour vous aider à mettre fin à cette conduite :

Parlez à quelqu’un en qui vous avez confiance

Il pourrait s’agir d’un voisin, d’un membre de la famille, d’un travailleur de la santé ou d’une autre personne de votre collectivité. Ces personnes peuvent vous aider à obtenir de l’aide.

Obtenez des copies de vos dossiers financiers

Examinez vos dossiers bancaires, de placement et de retraite pour vérifier s’il y a des activités suspectes. Vous pouvez aussi demander des copies des chèques encaissés. Vous pouvez également passer en revue votre testament, votre procuration et d’autres documents importants. Si un point n’est pas clair, parlez directement avec le représentant de votre banque ou votre représentant financier.

Parlez à des professionnels

Il y a des gens qui peuvent vous aider à protéger vos intérêts financiers. Votre avocat et votre comptable en font partie.

Parlez à la police

La fraude est un crime grave que la police prendra au sérieux. Le personnel de police autre que le personnel d’intervention peut aider à enquêter sur des activités suspectes et possiblement inculper les personnes qui contreviennent à la loi.

exclamation mark

Communiquez avec les organismes susceptibles de vous fournir des conseils

Maltraitance des personnes âgées Ontario dispose d’une ligne d’assistance aux personnes âgées :
1-866-299-1011

Cette ressource, qui est disponible en plusieurs langues 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, fournit aux gens un endroit sûr et confidentiel pour discuter de leurs problèmes.

Ces conseils peuvent vous aider à vous protéger de l’exploitation financière :

1

Demeurez en contact avec votre famille, vos amis et votre collectivité.

2

Établissez des paiements automatiques pour les factures et les dépôts dans votre compte bancaire. Examinez vos dossiers financiers afin de détecter tout élément inhabituel.

3

Assurez la sécurité de vos renseignements personnels et financiers (numéros d’identification personnels, mots de passe, etc.); ne communiquez pas ces renseignements.

4

Assurez-vous de comprendre tous les documents avant de les signer.

5

Établissez une procuration continue ou permanente nommant une personne en laquelle vous avez confiance pour s’occuper de vous et de vos finances.

6

Prêtez de l’argent uniquement si vous le voulez, et conservez un document signé aux fins du remboursement.

exclamation mark

Pour avoir une meilleure compréhension de la maltraitance des personnes âgées, veuillez consulter le site du Réseau canadien pour la prévention des mauvais traitements des aînés (RCPMTA) qui offre des conseils et des ressources aux Canadiennes et Canadiens de chaque province. Consultez le site www.cnpea.ca/fr/ pour en savoir davantage.

Les Fiches d’Information

Il s’agit de fiches numériques offertes gratuitement qui contiennent des renseignements objectifs sur des sujets liés à l’investissement et qui peuvent être intégrées dans des sites Web de tiers.

Les fiches d’information traitent de divers sujets et aident entre autres à reconnaître les signes de fraude liée aux placements, à comprendre les fonds communs de placement et à vérifier l’inscription d’un conseiller financier. Ces fiches sont toutes associées au site Web d’éducation des consommateurs de la CVMO, GerezMieuxVotreArgent.ca.

Les fiches d’information peuvent être intégrées avec un code Web accessible au public (de la même manière qu’on intègre des vidéos YouTube dans des sites Web) et partagées à l’aide de liens dans les médias sociaux.

GetSmarterAboutMoney Owl icon

GerezMieuxVotreArgent.ca

GerezMieuxVotreArgent.ca est un site Web de la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario qui fournit renseignements indépendants et objectifs ainsi que des outils financiers pour vous aider à prendre de meilleures décisions quant à votre argent.

Sur ce site, vous trouverez des renseignements sur les fondements du placement, les différents types de comptes de placement offerts au Canada et les questions à poser avant de choisir un placement.

GerezMieuxVotreArgent.ca contient également des calculatrices, des feuilles de calcul et des questionnaires pour vous aider à prendre des décisions plus éclairées en matière de placement pour vous et votre famille.

Communiquez Avec Nous

APPELS LOCAUX (TORONTO)

416-593-8314

APPELS SANS FRAIS (AMÉRIQUE DU NORD)

1-877-785-1555

ATS

1-866-827-1295

TÉLÉCOPIEUR

416-593-8122

(questions et plaintes)